AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 That hurts to see you again

Aller en bas 
AuteurMessage
Kamelya O'Donnell

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/04/2009

MORE; Love around us
song: still loving you
relationships:

MessageSujet: That hurts to see you again   Sam 25 Avr - 19:45


      That hurts to see you again


    o1:24pm;

      Bonnie « Lève tes énormes fesses marmotte, il est tard. »
      Kam « Mhh, dégage Bonnie. »


    A peine avais-je terminé de prononcer mon dernier mot que ma colocataire se jeter sur le lit tout en m'assomant de coups d'oreiller. Pourtant rochonne lors du réveil, je prenais plutôt ça à la rigolade. Mes éclats de rire se mêlèrent à ceux de la jolie Bonnie qui ne s'était toujours pas arrêter avec son oreiller. Je me relevais avec agilité et attrapais mon propre oreiller pour lui envoyer en pleine tête. D'habitude, je n'aurais pas apprécié ce genre de réveil mais aujourd'hui, la bonne humeur était au beau fixe. Pour que mon amie daigne enfin à cesser de m'assomer à coups d'oreiller, je me figeais sur place avec une expression de surprise inscrite sur mon visage. Pointant du doigt la porte de ma chambre, je criais alors :

      Kam « Leonardo ... Leonardo di Caprio, ici ! »
      Bonnie « Quoi? »


    Cette ruse marcha comme sur des roulettes, comme d'habitude. Bonnie tombait toujours dans le panneau lorsque je lui faisais ce genre de blagues. Ma colocataire tourna la tête vers la porte et j'en profitai pour la pousser en dehors de mon lit pour qu'elle s'écroule sur le sol. J'éclatais de rire suivit de très près par mon amie qui avait un sens de l'humour très développée, comme moi. Après retrouvé mes esprits, je remarquai que la journée était déjà bien entamé et que j'avais quelques courses à faire en cette belle journée. Pleine de motivation pour profiter de ce soleil, je me levais du lit pour aller aider Bonnie qui se trouvait encore sur le sol en train de rire. Après cela, je filais prendre une bonne douche qui me procura le plus grand bien. Sans réel pudeur, je sortais de la salle de bain avec une serviette enroulée autour de mon corps pour me rendre dans ma chambre et enfiler une robe toute simple. Coiffée, légèrement maquillé, j'étais enfin prête après une heure de préparation. J'embrassai furtivement la joue de ma colocataire tout en lui annonçant ma sortie. La voiture m'attendait sur le trottoir en face de la maison et je partais en direction du Queen Victoria Market. Un endroit qui faisait ressurgir une tonne de souvenirs à chaque fois que j'y mettais les pieds puisque c'était là, que j'avais rencontré Noah. Enfin, ce n'est que le passé. Lorsque je fûs enfin arrivé à bon port, je commençais à magasiner tranquillement. Cela ne dura pas longtemps. J'avais l'impression de rêver, d'avoir une allucination. A dix mètres de moi, pas plus, Noah Donovan. C'était théoriquement impossible, il était parti depuis deux ans alors pourquoi serait-il de retour? Sans même me soucier de savoir si cela était une allucination ou la réalité, je mis mes lunettes de soleil pour me camoufler. J'espérais juste qu'il ne me reconnaitrait pas ou du moins, qu'il ne m'avait pas remarqué. D'une marche rapide, je sortais du magasin et aller me cacher dans un café. Je prenais place à une table et gardai la tête baissée en essayant de rester calme. Deux années à travailler sur moi-même, à essayer de l'oublier et voilà que deux petites secondes suffisait à tout détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Donovan

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Sam 25 Avr - 20:34

    Noah était de retour en ville depuis hier matin et il n’avait pas encore exploré la ville. Bien trop occupé à trouver, ou retrouver, une maison. Une maison qui allait lui permettre de refaire sa vie. Petit à petit. Etrangement il avait trouvé une demeure confortable assez rapidement. Un nouveau jour se levait et il avait décidé d’explorer la ville. Peut-être que rien n’a changé. Deux années sont passées qui lui ont parut une éternité. Il marcha dans les rues de Melbourne. Chaque coin de rue lui rappelant quelque chose ou quelqu’un. Un rire, un pleure, un soupire, un souvenir. Toutes ces choses qu’il avait laissées derrière lui. Ses souvenirs le submergés et il dut s’arrêter plusieurs fois pour s’excuser auprès d’un passant qu’il avait bousculé. Mais comprenez le, c’était il y a deux ans. Sans qu’il ne s’en rende compte il se retrouva vers le Queen Victoria Market. Là ou il avait rencontré Kamelya. Mais tout cela lui semblait bien loin. Ses bêtises au milieu rendaient ces souvenirs encore plus lointains. Il se mit à imaginer sa vie s’il n’avait pas fait d’erreur. S’il ne s’était pas drogué et s’il n’avait pas fuit pour l’Italie. Peut-être seraient-ils encore ensembles à l’heure qu’il est. Au fond de lui-même, il espéra que Kam’ était de retour sur leur lieu aujourd’hui. Dans un magasin il crut avoir une hallucination, si bien qu’il ne s’arrêta même pas. Mais il s’arrêta finalement, pensant que les hallucinations ne pouvaient pas marcher en mettant des lunettes de soleils sur le nez. Non c’était bien elle. Il était venu ici pour ça : la retrouver et il n’allait pas reculer. D’un pas rapide il la rattrapa et rentra à son tour dans le café. Kamelya s’était mise dans un coin reculée et, visiblement, semblait essayer de se cacher. Noah s’approcha doucement et se posta devant elle. Il rencontra son regard. Il aurait aimé la serrer dans ses bras mais l’expression qu’il vit dans le regard de la jeune femme l’en dissuada. Un regard plein de reproche le dévisagea. Il essaya de sourire mais n’y arrivait même pas.

    - J’étais certain de te trouver ici.

    Il ne voyait même pas pourquoi il justifier sa présence ici. Il devait déjà se justifier sur tellement de chose. Après quelques minutes de silence il s’assit en face d’elle. Elle n’avait pas changée. Toujours ce beau visage ou pouvait passer tellement d’expression. Des expressions qu’il connaît, enfin qu’il connaissait, par cœur. Oui, à l’époque ou ils se connaissaient par cœur et que rien ne pouvait se mettre entre eux. Et pourtant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamelya O'Donnell

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/04/2009

MORE; Love around us
song: still loving you
relationships:

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Sam 25 Avr - 21:07

    Pour aujourd'hui, je m'étais trompé. J'avais cru qu'une belle journée sans ennui s'annoncer pour moi mais loin de là. C'était au delà de tout! Cet homme que j'avais tant aimé et que j'avais cru oublié, se trouver dans la même pièce que moi. Cette impression d'étouffement me frappa d'un seul coup et il fallait que je m'échappe de tout cela. Les mains tremblantes, je fouillais maladroitement dans mon sac à la recherche de mes lunettes de soleil qui me permettrait de me camoufler. Mais mes ruses ne marchent pas à tous les coups, apparement. Et oui, puisque après avoir fui le magasin, j'avais foncée tout droit vers un petit café. A chaque instant, j'étais prête à m'écrouler sur le sol, c'était dire à quel point mes muscles tremblaient. Fuir pour ne pas avoir à l'affronter. J'avais l'impression que les rôles s'inversaient et que je faisais la même chose que ce qu'il m'avait fait subir, il y à de ça deux ans. Effectivement, deux années sont passées et pourtant, jamais je ne m'étais imaginé un possible retour de sa part. Je m'étais faites à l'idée de ne plus revoir son beau visage, à ne plus entendre sa voix réconfortante et toutes ces choses dont j'étais tombé folle amoureuse. Pourquoi fallait-il qu'il détruise mes chances de me reconstruire pleinement? Et ce n'était pas la seule et unique question que je me posais, il y en avait des tas. Ce besoin vital de savoir la cause de son départ me rongeait de l'intérieur mais je n'étais pas certaine d'être assez forte pour l'entendre se justifier de ses actes. Lorsqu'il fût face à moi, dans le café, je retirais mes lunettes qui n'avaient guère eu d'utilité. Je sentais son regard sur moi mais de mon côté, j'étais incapable de relever les yeux et d'affronter son regard. Personne ne m'avait autant blessé que lui et je n'avais pas la force de le regarder. Sa remarque aurait pu me flatter puisque cela inscinuait qu'il me connaissait et qu'il savait les endroits que je fréquentais. Malheureusement, ce n'était pas mon cas, je ne voyais en cela aucune flatterie mais plutôt une parole mal-placée.

      Kam « La réciproque n'est pas vrai en tout cas » dis-je tout en me levant.


    Effectivement, jamais, ô jamais je ne me serais attendue à le voir ici. Alors lui dire que moi aussi j'étais certaine de le trouver ici, ça ne marchait pas dans les deux sens. Lorsque je me levai en ayant comme objectif de metter fin à cette discussion, une main se posa sur la mienne. Je ravalais subitement ma salive et regardai en face de moi en me pinçant la lèvre inférieure. Assez brutalement, je retirais ma main de la sienne et reprenais ma place sans ajouter un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Donovan

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Sam 25 Avr - 21:42

    Lorsqu’il s’était réveillé ce matin, Noah voulait absolument la retrouver. Retrouver celle qu’il avait aimée. Sans pensé que deux ans avaient pu tout changer. Lorsqu’il la vit dans le magasin il crut d’abord que son esprit lui jouait des tours. Mais lorsqu’il comprit que ce n’était pas le cas et qu’elle le fuyait, il essaya de la rattraper. Il rentra dans le café et l’aperçut dans un coin reculé, se cachant. Il eu un pincement au cœur en pensant qu’elle se cachait de lui mais il comprenait. Il l’avait fait souffrir. Cela était normal. Il s’approcha et son regard plein de reproche le percuta de plein fouet. Mais il ne se démonta pas et prit place en face de Kamelya. Il ne fut même pas surprit par l’agressivité de son ton. Ne pouvant s’en prendre qu’à lui-même. Il se dit qu’il aurait du tout lui dire il y a deux ans. Il savait qu’elle n’allait pas l’accueillir les bras grands ouverts et la bouche en cœur. Lorsqu’elle se leva pour mettre fin à la discutions il lui attrapa la main. Elle se rassit mais retira brusquement sa main de la sienne. Il soupira et baissa la tête. Cela n’allait pas être facile.

    - Kamelya…

    Etrangement il n’arrivait même pas à l’appeler par un surnom. Peut-être ne le voulait-elle pas après tout. De toute manière après tout ce temps il ne savait même pas s’il était capable de lui donner un surnom affectif après ce qu’il lui avait fait. Voilà un an et demi que Noah se préparait à la revoir, à lui expliquer et à lui prouver qu’il allait mieux, et pourtant il ne trouvait pas ses mots. Mais il ne se doutait pas de ce qu’elle avait vécu de son coté. Cette sensation d’abandon qu’elle avait pu ressentir et surtout, surtout, ce bébé qu’elle n’avait pas pu garder. Il croisa son regard. Elle attendait qu’il parle car elle ne comptait pas, en aucun cas, faire un pas pour arranger les choses. Et en même temps il comprenait ou du moins il essayait.

    - Je suis désolé. Si tu savais.

    Un simple ‘désolé’ ne servirait à rien et il le sait bien. Il reposa sa main sur celle de la jeune femme mais la retira aussitôt. Cela ne sert à rien qu’elle se braque. Apparemment, elle le détestait déjà assez. Il ne voulait pas la brusquer ou qu’elle le déteste encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamelya O'Donnell

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/04/2009

MORE; Love around us
song: still loving you
relationships:

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Sam 25 Avr - 23:15

    Cette situation était complètement grotesque. Je n'avais rien à faire ici, je devais de ce pas quitter ce café si je ne voulais pas entendre des choses qui serait susceptibles de me blesser, encore une fois. Si je restais là à l'écouter, je finirais par replonger dans ces mauvais moments endurés lors de son départ. Le dur choix de l'avortement, les tas de questions sur les causes de sa fuite, se fût une période douloureuse de ma vie. Seulement une personne pour me soutenir, mon meilleur ami Jeremiah. Noah qui m'avait pourtant fait de belles promesses était parti sans rien dire alors pourquoi devrais-je lui accorder de mon temps après tout cela ? Pourtant, une autre part de moi-même ne cessait d'insister sur le fait qu'il fallait écouter que Noah avait à dire, que ce soit dur ou non à entendre. Lorsqu'il prononça mon prénom, mon coeur se serra un peu plus. Je me rendais compte à quel point notre relation avait pu changer, se dégrader. Du temps où nous étions ensemble, j'avais une joie de vivre débordante, un sourire inscrit sur mes lèvres à longueur de journée et des papillons pleins le ventre ... là, tout ce que je ressentais, c'était de la tristesse mélangé à de rancoeur et du dégoût. Le fait d'être dans un lieu publique et assez fréquenté, m'aidait à ne pas crier et à me mettre dans tous mes états. Heureusement pour lui, pour les clients et aussi pour moi. Depuis "les retrouvailles", je n'avais osé croisé son regard qu'une seule petite fois. Un regard froid et dur. Pas une once d'amour et pourtant, Dieu sait que les sentiments ressurgissaient avec violence en moi. Il ne le fallait pas, il fallait refouler ces sentiments et se souvenir de ce qu'il m'a fait enduré. Après avoir prononcé mon prénom, Noah essaya de s'excuser tout en posant sa main sur la mienne. Nouvelle tentative de sa part mais il comprit vite que ces gestes affectifs n'avaient pas lieu d'être en ce moment même. Sans que je ne prononce un mot, il retira sa main. Bonne initiative de sa part.

      Kam « Si je savais? Le problème c'est que je sais rien, Noah. » dis-je en ayant la voix tremblante.


    J'essayais de me ressaisir au maximum pour pouvoir continuer sans paraître faible à ses yeux. Ca serait trop bon pour lui de voir que je souffre encore de cette situation et que je ne m'en suis pas totalement remise. Je décidai de prendre une voix pleine de confiance, ce n'était qu'une pâle imitation mais au moins je tentai le coup.

      Kam « T'as prit deux ans pour me faire des excuses, tu penses pas qu'il est trop tard et que le mal est déjà fait ? »


    Deux longues années pour s'excuser, c'était beaucoup trop et pas suffisant d'ailleurs. Enfin, je n'avais même pas envie d'entendre ses excuses mais juste les raisons de son départ, c'est tout ce que je voulais savoir, rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Donovan

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Dim 26 Avr - 0:00

    L’attitude distante de Kam blessait Noah mais il ne pouvait pas prendre ses sentiments en considération. Tout était de sa faute. La réaction de la jeune femme était donc normale. Il ne trouvait pas ses mots et ne savait pas par ou commencer. Il comprit très bien qu’un geste affectif n’était pas le bien venu au moment présent. Cela ne servirait qu’à énerver Kamelya et ce n’est pas ce qu’il voulait. Il n’était pas venu pour ça. Mais le faite qu’elle soit là, avec lui, faisait remonter pleins de souvenirs. Du temps où ils étaient ensembles et qu’ils juraient que l’un par rapport à l’autre. Où ils étaient toujours mains dans la main dans la rue et qu’un sourire permanent était accroché à leurs lèvres. Et en quelques jours tout à dérapé, si vite. Noah s’excusa mais ce n’est pas réellement ce que Kamelya voulait entendre. Elle lui reprocha immédiatement ces deux années d’absence et ce départ sans aucune raison. Enfin sans aucunes raisons qu’elle connaisse. Noah ne savait pas si c’était le moment de tous lui raconter. Dans un bar, au milieu de toutes ces personnes. Mais de toute manière Noah savait qu’elle refuserait de le suivre tant qu’elle n’en savait pas plus. Il soupira légèrement et baissa la tête. De toute manière elle ne voulait pas croiser son regard. Même si son apparence montrer quelqu’un de froid et de distant, Noah savait qu’il réussirait à lire dans son regard. Et justement c’est ce que ne voulait pas la jeune femme. Un silence pesant s’installa que Noah brisa quelques minutes plus tard.

    - Je sais que j’ai mis deux ans pour revenir Kamelya et je m’en veux. Beaucoup. Mais je n’avais pas le choix.

    Noah se racla la gorge, prêt à commencer.

    - J’ai du partir il y a deux ans pour ne pas te faire de mal. Quelque chose d’étrange c’était installé entre nous depuis quelques jours et, sans savoir pourquoi, je suis tombé sur de mauvaises fréquentations. Tu sais bien qu’à l’époque j’avais une soif de nouveauté constante. Ils m’en ont apporté. Mais pas des bonnes. J’ai touché à la drogue et je ne voulais pas que tu me vois comme ça. Que tu en souffre ou que je puisse te faire du mal. Je ne me reconnaissais même plus. J’ai donc préféré partir.

    Il s’arrêta de parler. Ne sachant pas s’il devait raconter ses six premiers mois en Italie. Six mois où il était passé très prêt de la mort. Six mois où il avait touché à la drogue comme il ne l’avait jamais fait auparavant. Un vrai mort-vivant. Cela ne servait à rien de dire tout cela.

    - Je suis allais en Italie. Tu sais que je suis d’originaire de Milan. J’étais en mauvais état. Très mauvaise état. Pendant un an et demi j’ai tout fait pour me ‘guérir’ et m’éloigner de cette ‘addiction’. Je te promets que je n’ais pas cesser de penser à toi mais je ne pouvais pas revenir dans un état comme celui dans lequel j’étais.

    Noah soupira. Au moins il avait tout dit. Il ne sait même pas si cela servirait à quelque chose. Il essaya de croiser le regard de Kam’ mais rien n’à faire. Il faut juste attendre qu’elle soit prête.

    - Dès que je me suis sentit aller mieux et que je ne me voyais plus comme un danger ambulant je suis revenu. Pour m’excuser auprès de toi Kamelya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamelya O'Donnell

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/04/2009

MORE; Love around us
song: still loving you
relationships:

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Dim 26 Avr - 0:48

    Si seulement je pouvais me réveiller et m'appercevoir que ce n'était qu'un mauvais rêve. Malheureusement ce n'était pas le cas. Ce que j'aimerais être forte et combattre cette situation comme une battante. Là non plus ce n'était pas le cas. Plus il parlait, plus je me sentais faible et prête à craquer. Les pleurs n'arrangeraient rien, je le sais bien, mais c'était un bon moyen pour évacuer tout ce qui était enfoui en moi depuis deux ans. Car durant ces deux années sans lui, jamais je n'ai réellement pleuré puisque je préférai ralaver mes larmes pour garder un minimum de fierté et de dignité. Complètement stupide de ma part puisque je n'avais ni fierté, ni dignité après ce qu'il avait fait. Ce fût donc avec les larmes aux yeux que j'écoutais les raisons de Noah. Durant toute son absence, j'avais pû m'imaginer un tas de scénarios sur les causes de son départ mais ce qu'il essyait de m'expliquer là, je n'y avais jamais pensé. Cela faisait tellement longtemps que je voulais connaitre le fin motde cette histoire que je tendais l'oreille à chaque parole. Alors c'était donc pour cela qu'il était parti ? A cause de la drogue et de la peur de me faire du mal ? J'aurais très bien pu être compréhensive et compatissante avec ce qu'il avait pu endurer de son côté mais non, c'était plus fort que moi, je ne pouvais pas accepter tout ça. Je bouillonnais de l'intérieur, je ne savais comment faire pour me calmer.

      Kam « Et je dois te dire quoi maintenant ? Comment je dois réagir ? Tu veux que je t'excuse mais là j'en suis incapable! Je te comprends même pas Noah. J'avais l'impression de te connaitre par coeur mais apparement je me suis bien trompée sur ton compte. J'imagine que je ne représentais pas tant que ça à tes yeux puisque tu t'es éloigné sans grande difficultés. Tu n'as jamais pensé qu'il serait mieux de rester et que je pourrais t'aider à surmonter tes problèmes ? On était ensemble depuis deux ans et j'ai l'impression d'avoir servit à rien après ce que tu m'annonces. Une petite amie n'est pas censé aider son copain lorsque ça ne va pas ? Apparement tu ne penses pas comme ça et ça me désole. Tu pensais me protéger en agissant de la sorte mais ça a eu l'effet contraire, tu m'as détruit ... »


    Je pris une bonne inspiration et décidais de m'arrêter là malgré le bien fou que je ressentais à dire ce que j'avais sur le coeur. Cela avait été dur à dire mais il fallait que ça sorte, que je m'exprime sans retenue. Je daignais enfin le regarder dans les yeux et je regrettais tout de suite ce geste. Son visage était comme dans mes souvenirs à quelques détails près puisqu'il avait légèrement changé. Il était toujours le bel homme que j'avais connue et il m'était difficile de me dire que cette gueule d'ange m'avait fait vivre un enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Donovan

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Dim 26 Avr - 11:39

    Finalement Noah se demandait si son retour était une bonne chose. Certes il s’était douté que Kamelya n’allait pas sauter de joie en le voyant mais il ne pensait pas que son retour lui ferait autant de mal. Il était partit pour ne pas qu’elle souffre et son retour fait encore pire. Il savait qu’elle avait pu souffrir après son départ mais il n’imaginait pas qu’elle pouvait garder autant de rancœur après deux ans. Il avait envie de revenir en arrière et de se contenter de la regarder de loin. Il ne voulait pas qu’elle souffre et son retour n’arrange pas les choses. Mais maintenant qu’il était cela ne servait à rien de reculer. A part la blesser encore plus. Il ne voulait plus fuir à présent. Les paroles de la jeune femme blessèrent Noah mais l’énerva en même temps. Il ne savait même pas pourquoi il était énervé. La honte, le dégout, la déception de leur retrouvaille. Tant d’ingrédients qui le faisaient bouillir. Il croisa enfin son regard et sentit un nouveau pincement au cœur. Il pouvait y lire la colère mais aussi l’envie de savoir pourquoi et puis la tristesse. Mais les paroles de Kamelya raisonnaient dans sa tête et sans qu’il ne s’en rende compte il haussa le ton. La colère prenait probablement le dessus.

    - Je n’attends rien de toi Kamelya. Je ne sais pas ce qui s’est passé après mon départ. Je suis désolé si je t’ai fais souffrir, je m’en veux horriblement. Mais tu voulais savoir la raison de mon départ je te l’ai dit mais cela ne te suffis pas. Je ne sais pas quoi faire d’autre à part m’excuser.

    Il soupira et se passa une main dans les cheveux. Signe habituel et nerveux. Il le faisait souvent lorsqu’il était en colère et qu’il essayait de se calmer. Il s’en voulait d’avoir haussé le ton mais, beaucoup de monde le lui dit, lorsqu’il est énervé il n’est malheureusement pas possible de le gérer. Mais il ne voulait pas s’énerver contre Kam, elle n’avait rien fait. Il voulait tellement que tout redevienne comme avant. Mais cela n’était pas possible. Plus rien n’était possible apparemment. Noah prit une décision qui lui faisait du mal. Noah se racla la gorge pour baisser le ton et se calmer.

    - Ecoute Kamelya, pendant tout ce temps j’ai tout fait pour me guérir dans l’espoir de revenir vers toi. Je sais que tout a changé mais je voulais vraiment t’expliquer, que tu ne te sente pas coupable de mon départ car ce n’était pas le cas. Je sais que tu aurais pu m’aider et me soutenir mais je n’étais pas en état. Si j’étais resté prés de toi j’aurais pu… J’aurais pu te faire du mal. Simplement à cause de ces saloperies. Maintenant, si tu le souhaite, je peux partir et disparaitre de ta vie. Pour toujours. Je comprendrais Kamelya. Je t’ais fais souffrir et revenir n’était pas une bonne idée.

    Bien sur la quitter de nouveau allait être très difficile alors qu’il l’aimait comme un fou. Mais si cela permettait de lui rendre le sourire et qu’elle ne souffre plus alors il le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamelya O'Donnell

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/04/2009

MORE; Love around us
song: still loving you
relationships:

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Dim 26 Avr - 15:29

    Avoir dit ce que j'avais sur le coeur avait eu le don de me retirer un poids. Certes, je n'en avais pas terminé avec Noah mais si je continuai, je risquai de le regretter en prononçant des choses que je ne souhaite pas. J'étais tellement énervée après lui qu'il était fort possible que je finisse par dire des atrocités. D'accord, il avait été le pire des cons en agissant comme cela il y a deux ans mais il avait tout de même été l'homme que j'aime. Et puis si par inadvertence je parlais de l'avortement, ça n'irais pas. Je ne voulais pas qu'il soit au courant et pourtant c'était un bon argument pour qu'il comprenne ce qu'il avait laissé derrière lui en partant en Italie. En tout cas, la déception était présente, je n'arrivais pas à concevoir qu'il m'avait éloigné de ses problèmes, soit disant pour me protéger. Il avait fait pire que mieux, il s'était trompé mais il était trop tard pour revenir sur cette histoire. Le mal était fait. Lorsque Noah haussa le ton, je m'enfonçais un peu plus dans ma chaise et baissai la tête par peur. Rare avait été les moments où je l'avais vu énervé de cette sorte alors je préférai me taire et écouter ce qu'il avait à dire. Lorsque je constatai qu'il avait arrêté de parler, je relevai les yeux et le regarder pour voir ce qui se passait. Il était en train de se passer une main dans les cheveux, un geste nerveux que je connaissais par coeur. Sur ce point il n'avait pas changé. Ce geste qui me ramenait des beaux souvenirs de nous deux me donnait envie de sourire mais la situation ne prêtait pas à cela. Je restais donc de marbre face à lui et je le laissais continuer, voyant bien qu'il n'en avait pas terminé avec moi. Alors là, ce fût les paroles de trop. J'avais l'impression qu'il se foutait de moi.

      Kam « Tu te payes ma tête ou quoi ? A ce que je sache, tu m'as pas demandé ce que je voulais il y a deux ans. T'as pas pensé à ce que j'aurais pu ressentir en partant de la sorte, alors pourquoi tu me demandes mon avis aujourd'hui ? Ca n'a jamais eu de grande importance pour toi de savoir ce que je voulais alors me demande pas de choisir maintenant. Tu es revenu pour de bon si je comprends bien alors fait ce que bon te semble. »


    La situation était plutôt ironique puisque dans mes souvenirs, Noah n'avait jamais demandé ce que je voulais alors je trouvais ça déplacé de me demander deux ans après. Merde alors! Est-ce qu'il avait conscience du mal qu'il m'avait fait ? Il n'en avait pas l'air en tout cas. J'aurais aimé faire des efforts en essayant de me calmer et de ne pas être égoïste mais bon Dieu, j'en étais vraiment incapable pour le moment. C'était peut-être une histoire de temps. Il débarquait là, sans prévenir après deux longues années et il pensait que tout était effacé ? Pas du tout, loin de là d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah Donovan

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Dim 26 Avr - 16:03

    Noah fronça les sourcils alors que la colère ne réussissait pas à s’évaporer. Il savait qu’il pouvait être méchant et violent mais ne le souhaitait pas envers Kamelya. Il était revenu pour tout lui raconter mais pas pour qu’elle l’excuse. Elle restait braquée sur ses positions sans rien vouloir dire au jeune homme. Il lui avait dit que si elle voulait il pouvait partir et elle semblait le prendre de haut. Ce qui avait le don d’énerver encore plus Noah. Une nouvelle fois il passa sa main dans les cheveux ce qui lui permettait de ne pas crier et de ne pas dire des choses qu’il pourrait regretter. Il soupira et continua de dévisager la jeune femme. Essayant probablement de retrouver la femme qu’il avait aimée. Et qu’il aimé toujours. Mais son beau visage était empreint de colère et même de dégout. Il ne supportait pas que ces sentiments là lui soient destinés. Il n’avait aucune envie de tourner les talons et de partir mais apparemment elle s’en fichait. Elle avait l’air de ne pas vouloir lui parler alors que lui aurait préféré qu’elle lui dise tout. Tout ce qui s’était passé après son départ. Cela lui aurait permis de s’excuser et de se justifier. Mais il en avait assez de se justifier. Il avait fait une bêtise et il assumait mais il ne fallait pas non plus le rejeter sans cesse. Cette fois-ci il ne pouvait pas se contrôler alors que sa voix se fit dure et violente, il haussa le ton.

    - Qu’est que tu en sais si je n’ai pas pensé à ce que tu ressentais ? J’ai pensé à toi chaque jour me maudissant de ce que je t’affligeais. Mais cela aurait été pire si j’étais resté avec toi. Tu aurais préfère que je te fasse du mal ? Et pas seulement moralement.

    Noah soupira avec force et se leva brutalement de sa chaise. Il regarda la jeune femme et lui dit sèchement :

    - Jette-moi la pierre si tu veux, mais je sais que je n’aurais pas pu rester. Tu as souffert, et je m’en excuse, mais ne crois pas que j’ai passé deux ans sous les cocotiers à sourire d’accord ? Alors je suis désolé d’avoir, encore, chamboulé ta petite vie et d’avoir cru que tu voulais savoir les raisons de mon départ. Alors maintenant tu fais ce que tu veux avec mes excuses mais ce n’est pas parce que je suis parti que je ne t’aimais pas.

    Noah sentait une colère noir arrivait et ne préférait pas rester ici, dans ce café, sinon il savait qu’il pouvait faire n’importe quoi. Il passa sa main brutalement sur la table et le cendrier s’éclata avec force contre le mur d’en face.

    - Et puis merde. Je t’aime ok et je suis désolé si je t’ai fais souffrir.

    Noah tourna les talons avant de casser plus qu’un cendrier. Il quitta le bar à grandes enjambées et marcha rapidement dans la rue. Bien entendu qu’il l’aimait mais il ne voulait pas se battre pour un regard froid et plein de reproche. Il s’en voulait assez, pas besoin que la pierre lui tombe sans cesse dessus. Il se détestait et se maudissait de ne pas être resté prés de Kamelya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamelya O'Donnell

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 24/04/2009

MORE; Love around us
song: still loving you
relationships:

MessageSujet: Re: That hurts to see you again   Dim 26 Avr - 18:39

    C'était la première fois que Noah et moi vivions une telle situation. Du moins, nous n'en étions jamais venue à se parler avec une telle violence. Certes, comme tous les couples on s'est disputés et on a eu des différents mais jamais comme aujourd'hui. Jamais je n'avais osé lui parler comme je le faisais et jamais Noah n'avait haussé le ton ainsi. C'était donc une première de le voir à ce point énervé. De plus, nous étions dans un café et cet endroit publique était bondé de monde à cette heure-ci. Je remarquai que beaucoup de regards étaient tournés vers nous, ce que je n'appréciais guère. M'afficher en publique c'était pas franchement ma tasse de thé mais ma colère était telle, que je ne pouvais l'enfouir. J'avais attendue deux ans alors je ne pouvais plus me retenir. Voyant que je n'arriverais pas à placer un mot face à sa colère, je l'écoutai, les bras croisés sur ma poitrine. Mais il suffit d'une simple insinuation pour que chaques membres de mon corps se crispent et qu'un frisson me parcoure. Il venait de sous-entendre qu'il aurait très bien pu être violent physiquement avec moi. Imaginer Noah mettre la main sur moi me paraissait pourtant impossible mais peut-être en était-il capable ... En tout cas, cela commençait à me faire peur. Doucement, les larmes commençèrent à brouiller ma vue lorsque Noah se leva brutalement. Il était dans une telle colère noire que personne n'aurait pu le calmer et de mon côté je ne savais comment réagir face à lui. Si je me mettais en colère comme il le faisait, je risquais de le regretter, peut-être qu'il ne saurait pas s'arrêter et qu'il en viendrait à être violent. J'en doutais mais si il en avait parlé, c'est qu'il en était capable. Je préférai rester sagement assise sur ma chaise à l'écouter me crier dessus. J'avais l'impression de tenir le rôle de la méchante, ce qui n'était pas le cas. Est-ce que je méritais vraiment qu'il me parle d'une telle manière ? En tout cas cette discussion tournait au drame. Noah passa sa main sur la table et le cendrier vint s'éclater contre le mur en face de lui et par conséquent, derrière moi. Je sursautai de ma chaise et me cachais le visage comme pour me protéger du projectile. Des larmes commençèrent à couler le long de mes joues pendant que certains clients sortaient du bar par peur. J'eûs le droit à une énième excuse et à un "je t'aime" plutôt dur. Aucune réaction de ma part. J'étais tétanisée sur ma chaise alors que Noah quittait le café en cassant plusieurs objets sur son passage. C'était un vrai cauchemard.

      Gérant du café « Mademoiselle ? Mademoiselle, vous n'avez rien ? »
      Kam « Je ... je suis désolé pour le cendrier et ... tout ce qui a été cassé. »


    A présent, je pleurais et je n'arrivais plus à m'arrêter. Le pauvre gérant du café ne devait comprendre que la moitié de mes mots. Je sortais mon porte-feuille pour pouvoir payer les dégâts causés par notre faute mais l'homme qui comprit vite mon intention, m'interdisa de lui donner de l'argent. Une nouvelle fois je m'excusai et m'en allais en courant vers ma voiture. Arrivé à destination, je m'enfermais à l'intérieur et posai ma tête sur le volant pour laisser couler toutes ces larmes. Noah était bel et bien de retour, ce qui laissait présager le pire après ce qui venait de se dérouler dans ce café.

    [terminé.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: That hurts to see you again   

Revenir en haut Aller en bas
 
That hurts to see you again
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. I told you so
» Nuage d'Eden, If life was more sweet, we would never to admit something that hurts us|| 12 Jan.
» It hurts me more than i can say • Feat. Damien
» i loved you so much that it hurts so bad # DALIA - terminé
» (+) reality hurts you because you're sensitive.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
•• L O V E . A R O U N D . U S :: ton amour à Melbourne :: ▬ Queen Victoria Market :: café du coin-
Sauter vers: